Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Tu es le loup et tu le vois, l'être qui louvoie

Il te protège par des lois qu’il ne respecte pas

Tu le tutoie et lui te tue

Mais tu reviens in situ

La brebis de Dieu se fait parfois pâtre

L’ovin prime sur toi

Et la prime aux dégâts n’y change pas

O vain combat ?

Il est servile, des campagnes ou des villes

Tu est cervier, de la toundra, des steppes ou des bois

Il ne veut des grands prédateurs, pourtant

Ce n’est qu’une question d’heures, de temps

Et tout redeviendra

Et tout sera… Naturellement.

Michel CHALVET

Partager cette page
Repost0